Partagez | 
 

 Let me break the ice [Kris & Matt]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PSEUDO : yumiko
AVATAR : Jacob Young
MESSAGES : 72
CREDITS : vendetta (vava), modelsgifs (gifs), me (sign)
ARRIVÉ LE : 20/07/2015
ÂGE : Vingt et un ans
COTE COEUR : célibataire compulsif
SANG : mêlé
CURSUS/ANNEE : deuxième année en littérature

MessageSujet: Let me break the ice [Kris & Matt]   Lun 20 Juil - 19:45

Let me break the ice
Allow me to get you right. Let you warm up to me. Baby I can make you feel


Il y avait des moments où Matthew regrettait qu'il y ait du réseau dans l'académie, les moments où il n'était pas sur Youporn ou en train de discuter en ligne avec les mecs canons de sa région. Les moments particuliers où sa mère l'appelait. Elle avait un don, un pouvoir magique hors du commun, celui d'être la seule personne au monde capable de soûler le brun seulement en le saluant. Il était presque l'heure d'aller faire le tour des bars, il sortait de cours et elle l'appelait, il s'en serait bien passé... Ce ton condescendant et strict qui lui rappelait sans cesse que la vie n'était pas un jeu. Et pourquoi pas ? Qui fixait les règles de la vie, hein ? « Tu devrais voir le mec qui me fait bander en ce moment, c'est une tuerie. » Lâcha-t-il de façon provocatrice. La femme râlait dans le téléphone qu'elle ne voulait rien savoir et c'était malsain de raconter ce genre de choses à sa mère, surtout lorsqu'il ne s'agissait pas une fille. « Tu sais, il a les cheveux mi-long, si ça peut te consoler, y a des filles qui ont les cheveux plus courts. Je me demande de quelle origine il est exactement... genre indienne je pense, je l'ai dans mon chant de vision justement... » Elle lui coupa la parole pour lui demander s'il n'avait pas mieux à faire que de regarder les garçons, réviser par exemple. Matthew pouffa de rire. « Réviser ? Je connais le Kâma-Sûtra par cœur, pourquoi le réviser ? C'est pas indien le Kâma-Sûtra d'ailleurs ? » Il affichait un sourire amusé tout en écoutant à moitié sa mère râler. C'était à croire qu'elle était restée bloquée au quinzième siècle des fois. Le mec sur lequel le brun louchait croisa justement son regard. Évidemment, Matt lui adressa un clin d'œil assorti à son sourire en coin. Il avait repéré ce garçon il y avait une semaine et ne s'était pas gêné pour lui mettre aux fesses en passant dans un couloir. Le gars ne lui avait pas couru après pour lui casser la gueule, c'était une bonne chose non ?  Ça voulait dire qu'il pouvait l'approcher sans risquer de se prendre un coup de poing dans le nez... parce que bon sang, ça faisait mal ça ! Matt n'était pas une chochotte, mais il n'était pas maso non plus, alors il devait faire attention à qui il draguait... Quoi que draguer c'était trop subtile, il était plutôt du genre rentre dedans : un véritable dragon dans une volière à hiboux. Enfin bref, sa mère continuait à lui faire la morale sur sa sexualité et sur les maladies sexuellement transmissible et... tout un tas de trucs chiant comme s'il avait quatorze et qu'il découvrait sa première branlette... « C'est grâce à moi que Durex ou Trojan ne font pas faillite, j'ai des préservatifs pleins les poches, t'inquiète pas. Bon je te laisse, ma loutre est malade. Bisous. » Il raccrocha le téléphone et le rangea dans sa poche de jean avant d'aller directement aborder sa proie avant que celle-ci parte en courant.

« Putain ma mère c'est une vraie sangsue, j'espère pour toi que la tienne est pas aussi reloue. Tu t'appelles comment ? T'es bien d'origine d'indienne ? Je me trompe pas ? » Lâcha-t-il à l'égard du beau brun qui lui faisait face. Est-ce qu'il allait se souvenir que c'était lui qui lui avait mis une main aux fesses ? Et si celui-ci essayait de l'attaquer physiquement, Matt était plus grand, c'était un atout pour décourager ses adversaires à l'attaquer... Le sourire charmeur accroché à ses lèvres, l'étudiant en littérature se tenait prêt à toute éventualité... Parce qu'il n'était pas obligé de le frapper, il pouvait aussi partir en courant en hurlant qu'un pédé venait de lui faire du rentre dedans de la façon la moins délicate qu'il soit. La délicatesse ce n'était pas quelque chose que Matthew maîtrisait, aussi bien dans ces cas-là qu'en simple amitié ou en sortilège (le pire c'était en potion d'ailleurs).Bref, la réputation de l'américain n'était plus à faire à ce niveau-là.

_________________

Oh how you give me chills
hold my breath 'til it kills me. Come on, tear me apart, I'll rest in peace, yeah. Don't stop, I haven't had enough. You're mine, 'til the sun comes up.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : Cey
AVATAR : Avan Jogia
MESSAGES : 13
ARRIVÉ LE : 20/07/2015

MessageSujet: Re: Let me break the ice [Kris & Matt]   Lun 20 Juil - 22:03

Les cours avaient débuté. Après un an à parcourir le monde en suivant les missions diplomatique de son mentor, cette stabilité lui paraissait bizarre. Pas vraiment rassurante. Plutôt tout l'inverse. Il se sentait comme pris au piège. Sa famille lui manquait aussi déjà. Heureusement qu'il avait la possibilité de les appeler, les voir via les nouvelles technologies. Cependant, ce n'était pas suffisant, il lui tardait déjà de transplaner jusqu'à Delhi. Enfin... Les cours au moins étaient intéressants pour le moment. Assez pour que le brun continue de travailler après les cours. Pas à la bibliothèque, ce lieu était trop scolaire pour lui, il y passait juste pour emprunter des livres et s'installait aléatoirement dans le campus. Souvent dans des endroits improbables. Cette fois, il s'était installé sur le rebord d'une fenêtre, un peu dans un équilibre précaire et dangereux, mais... C'était son genre de faire des choses inconscientes sans but. Il bouquinait un livre sur l'astrophysique, vraiment passionné. Ce qui était bien ici, c'était que les savoirs moldus n'étaient pas relégués au second plan, et sur les sciences, les moldus avaient beaucoup de choses intéressantes à leur apprendre.

Il releva la tête en voyant qu'une classe se terminait pour une autre section. Le bruit l'empêchait de continuer son ouvrage. Il observa les gens qui passaient dans le couloir. S'il ne se trompait pas et si sa mémoire visuelle ne lui faisait pas défaut, c'était le cursus littéraire année deux ou trois. Oui... Il avait tendance à un peu trop observer les gens à défaut de leur parler. Il resta le nez relevé, un peu pensif. Il se demandait ce qu'on leur donnait comme cours. Ils avaient des cours d'éloquence ? Ça devait être intéressant ça... Enfin, il aurait été incapable d'en suivre, mais il aurait aimé en voir. Et une voix attira son attention. Oh, tiens, c'était le mec qui s'était trompé de personne en lui mettant une main aux fesses. Il baissa rapidement la tête, même si avec le ton qu'employait ce mec, il ne pouvait pas ne pas entendre ce qu'il disait. Il ne put s'empêcher de sourire en l'écoutant. C'était fou comme certains américains semblaient disposés à parler de leur vie sexuelle avec une impudeur qui le dépassait. Il releva néanmoins la tête en entendant qu'on mentionnait un indien. Dans son champ de vision ? Il regarda le reste du couloir, mais non, pas d'indien. Il regarda même par la fenêtre mais... Non. Attends. Il parlait de lui ? C'était lui le mec bandant ? Euuuuuuuuh... C'était une blague ? Il sentit le feu sur ses joues, heureusement qu'avec sa peau mate, sa gêne n'était pas vraiment visible. Il ne put que pouffer... Le Kâma Sutra ? Savait-il au moins ce que c'était réellement ? Et... Aaah pourquoi il lui faisait un clin d’œil ? Il tourna la tête derrière lui, mais oui, il était sur un rebord de fenêtre, y'avait personne derrière lui.  Ce mec était vraiment bizarre. Enfin, pour Krish il fallait être bizarre pour se tromper deux fois de personne.

Mais l'américain s'approcha de lui. Et lui parla ? Il haussa un sourcil interrogateur. Vraiment ? Il lui parlait ? Enfin, plutôt, il l’assommait de questions. Et... Waw. Pourquoi ? Il resta perplexe quelques secondes, se demandant pourquoi son camouflage d'invisibilité sociale naturelle ne marchait plus.

« Disons que pour une mère indienne, elle est plutôt supportable. Du coup, oui je suis d'origines indiennes. Même si en réalité, j'ai une ascendance japonaise au troisième degré du côté de ma mère, mais, je crois qu'on s'en fiche, retiens que je suis indien. » Il marqua une pause, avec un petit sourire moqueur, et ajouta d'une voix rapide. « Je m'appelle Krishnachandra Shah. » Il eut un petit rire en voyant sa tête. « Tu peux m'appeler Kris. Ou Chandra. Mon prénom est trop long. Et toi ? »

Il ferma son livre, retenant instinctivement le numéro de page. Il observait entre ses mèches de cheveux son interlocuteur. Il se demandait clairement ce qu'il faisait là à lui parler. Il était bel homme cet étudiant, pourquoi il lui parlait ? Il devait être populaire, non ? Enfin il avait tout pour : le charisme, le sourire, le physique, la pointe d'excentricité, la liberté sexuelle vu ce qu'il avait entendu. Tiens, d'ailleurs...

« Oh, et tu ne connais pas le Kâma-Sutra par cœur. Tu connais un chapitre d'un livre bien plus complexe qui n'enseigne pas seulement l'épanouissement sexuel, mais tout un mode de vie, enseigné depuis des millénaires aux aristocrates indiens. C'est réducteur de ne parler que de 64 dessins. Mais, je crois que tu t'en fiches, hein ? »

Il rangea son livre dans son sac, ainsi que ses notes. Il n'avait plus sa tranquillité alors...

_________________
U.C
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : yumiko
AVATAR : Jacob Young
MESSAGES : 72
CREDITS : vendetta (vava), modelsgifs (gifs), me (sign)
ARRIVÉ LE : 20/07/2015
ÂGE : Vingt et un ans
COTE COEUR : célibataire compulsif
SANG : mêlé
CURSUS/ANNEE : deuxième année en littérature

MessageSujet: Re: Let me break the ice [Kris & Matt]   Mar 21 Juil - 21:45

Let me break the ice
Allow me to get you right. Let you warm up to me. Baby I can make you feel


Il avait vu juste, le mec mignon sur lequel il lorgnait était bel et bien indien... Enfin il s'enfonça à lui raconter qu'il avait aussi des origines japonaises, mais franchement, ce qu'on voyait surtout son allure d'indien. Matthew haussa un sourcil en entendant le nom du garçon. C'était imprononçable ! Du coup, Kris ça lui semblait très bien comme diminutif. « Kris, c'est plus simple en effet. Matthew Mason, mais Matt c'est plus rapide si y a besoin d'économiser une syllabe. » Plaisanta-t-il en réponse au prénom de l'indien qui, lui, pour le coup était vraiment trop long. Il allait lui proposer d'aller faire un tour, mais il fut devancé part la prise de parole de Kris. Matt afficha un sourire en coin avant de rire de façon amusée aux remarques de son interlocuteur au sujet du Kâma-Sûtra. Il n'était pas moqueur, c'était plutôt de l'entendre parler aussi sérieusement d'une chose qui normalement n'était pas vraiment liée aux discussions sérieuses. « Désolé pour le Kâma-Sûtra alors. Mais j'avoue qu'il n'y a que les dessins qui m'intéressent. Hum, ça sonne bizarre, pour un étudiant en littérature comme réflexion. » Il rit à nouveau. Matthew était vraiment du genre à se marre tout le temps et pour pas grand-chose. Mais au moins, il n'était pas ce genre de personne dépressive et râleuse qui plombait l'ambiance. Il n'aimait pas trop ce genre de personne d'ailleurs, franchement, la vie c'était une belle chose, il fallait savoir relativiser ses peines pour aller de l'avant, pas s'enfoncer dans une mélasse embourbé de souffrance. Enfin bref, le dénommé Kris avait rangé son livre dans son sac, ça voulait dire qu'il n'avait pas l'intention de se replonger dedans donc.

« Tu veux aller boire un coup ? Oh c'est pas en toute innocence. Je suis sérieux quand je dis que je trouve bandant. Donc si tu veux partir en courant, je te laisse deux minutes d'avance. » Il rit doucement sur la fin de sa phrase, bien sûr que s'il fuyait, Matt n'allait pas le prendre en chasse, c'était du second degré. Heureusement parce que si c'était le cas, il aurait dû consulter. Il n'avait pas envisagé la possibilité que l'autre sois hétéro, mais en même temps, certains hétéro se revendiquaient hétéro justement parce qu'ils avaient trop peur de sortir de leur zone de confort. Il avait plus de bi potentiel que ce que l'on croyait... Matt se faisait un plaisir de leur faire découvrir qu'on pouvait prendre son pied avec autre chose qu'un vagin lorsqu'il en avait l'occasion. Ceci dit, il comprenait qu'on puisse aimer les vagins, il n'était pas exclusif aux pénis même s'il avait une préférence pour les hommes. Enfin bref, il rangea ses mains dans les poches de son jean en fixant Kris dans les yeux... de jolis yeux marron, ça leur faisait un point commun. Son regard glissa sur ses lèvres, il aurait bien aimé l'embrasser sans prévenir, après tout, il n'y avait presque personne dans le couloir... Et d'ailleurs, qu'est-ce que ça pouvait bien foutre qu'il l'embrasse au milieu de la foule. Ceux que ça dégoûtaient n'avaient qu'à aller aux chiottes pour vomir.

_________________

Oh how you give me chills
hold my breath 'til it kills me. Come on, tear me apart, I'll rest in peace, yeah. Don't stop, I haven't had enough. You're mine, 'til the sun comes up.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Let me break the ice [Kris & Matt]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Let me break the ice [Kris & Matt]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» échange 406 Break TD contre véhicule 6 à 9 places
» vends ou echange contre une sportive une audi 80 tdi 90cv break
» PEUGEOT 306 BREAK 1,6i SERIE LIMITEE SYMBOL
» (M) MATT BOMER ◊ quand on gratte à la surface, on tombe dans la profondeur
» renault express break

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BOMBARDA MAXIMA :: l'académie shafiq :: premier étage-