Partagez | 
 

 dépendance à l'amour, pas de danse autour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PSEUDO : VOYOU.
AVATAR : Bridget Satterlee
DC : Adèle Verdreaux
MESSAGES : 149
CREDITS : avatar : sweet nothing | Signature : Alaska | Gif : Tumbr | Citation : à veir
ARRIVÉ LE : 30/07/2015
ÂGE : vingt et un ans.
COTE COEUR : N'a pas encore trouvé le mode d'emploie de la mécanique du cœur.
SANG : Sang mêlée.
CURSUS/ANNEE : Troisième année.

MessageSujet: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Jeu 30 Juil - 18:43

Lyndon Dwight
C’EST TELLEMENT PLUS FACILE DE SOURIRE, PLUTÔT QUE D’ÊTRE HEUREUX
Deux cent quarante trois, c'est le nombre de carte de chocogrenouille que tu as en ta possession. + Quatre, c'est le nombre de tatouage que tu as dissimulé sur ton corps. +  Sept, c'est le nombre de garçons dont tu as cru être amoureuse +  vingt six, c'est le nombre de garçon que tu as embrassé. + quatorze, c'est le nombre de retenue dont tu as écopé lors de ta scolarité à Salem. + Quatre, c'est le nombre d'année que tu as passé à vivre un mauvais remake de Cendrillon. + Trois cent trente trois, c'est le nombre de lettre que tu as écrite à ton père sans qu'il ne puisse les lire. + Trois mille six cent quatre vingt dix huit, c'est le nombre de page que tu as noircie de tes pensées. + Vingt sept, c'est le nombre de vulgarités qui se sont extirpées de tes lèvres depuis le début de la journée. + Dix huit, c'est le nombre de fois que tu as enroulé une mèche de cheveux autour de ton index durant la dernière heure. + Vingt quatre, c'est le nombre de chansons qui t'ont réellement émue, dés la première écoute. + Six cent trente sept, c'est le nombre de fois que tu as rêvé de tombé dans le vide + Neuf, c'est le nombre de fois que ton cœur s'est brisé. + Soixante treize, c'est le nombre de jour qui se sont écoulés depuis qu'il est entré dans ta vie. + Une nuit, une seule, pour tomber amoureuse.
Nom complet + Lyndon Matty Dwight. Complètement imparfaite. Parfaitement incomplète. Orpheline d'une mère. Jugée coupable des erreurs d'un père volage. De l'amour distillé dans des lettres entremêlées. Souvenirs d'une mère. Héritage d'un père. Âge + Vingt et une année de mensonge, puisque ton existence toute entière réside dans la plus horrible des trahisons. Date et lieu de naissance + trois août, tu lui as arraché un dernier cri, un dernier souffle, dans l'appartement qui a accueilli leur étreinte interdite. Origines + Américaine. Tu supposes. Du bout des lèvres, tu oses à peine parlé de celle qui t'a donné la vie, bien trop conscience que dans cette maison, elle est la traîné voleuse de mari. Sang + Sang mêlé. Sang unifié. parfaite alliance entre deux monde qui ne sont pas fait pour se rencontrer. Ancienne école + Comme toute les sorcières de L'Essex, tu as étudié la magie de Salem. Cursus et année +Troisième année de médecine sorcière, tu effleures enfin des doigts la spécialisation dont tu aspires depuis toujours. Faction + Le bleu Saphir confirme ton obstination à ne pas être celle que l'on attend de toi. Tu te démarques de cette famille. Le vilain petit canard demeure, parmi les siens, enfin. Option + Cours de soin aux créatures magiques avancé, le véritable but, la véritable aspiration, un bout de rêve que tu entrevois. Statut civil + Célibataire. La raison hurle. Le cœur s’emmêle. Tu es perdue. Tu n'as pas encore trouvé le mode d'emploie de la mécanique du cœur.Orientation sexuelle + Bisexuelle. Tu aimes les hommes. Tu aimes les femmes. Ils ont chacun leur manière d'aimer. Ils ont chacun leur façon de te toucher. Baguette + Vingt trois centimètre de bois d'Aulne, contenant une larme de sirène. Souple et agile, idéale pour les sorts de soin. Patronus + Le redunca s'élance. Une antilope fière, s’accommodant au sein d'une meute qui 'nest pas la sienne. Epouvantard + De la suie sur le visage. Plus de nom, juste un sobriquet. Cendrillon. Vilaine souillon. Orpheline de père et de mère, aux griffes de la vilaine sorcière. Avatar + Bridget Satterlee.

Le moldu derrière l'ordinateur
Pseudo/prénom + Une sale gosse qui répond au prénom d'Elodie. Âge + Bien trop vieille. Un mot sur le forum ? Il est pas beau notre bébé? Personnage + Pré-lien de mon bébé d'amour d'admin ♥ Un dernier mot ? Je veux des liens, pleins de liens, je veux que ma boite à mp explose.

_________________
The taste of her cherry chap stick
Les hommes tombent amoureux de ce qu'ils voient, Les femmes de ce Qu'elles entendent. C'est pourquoi les uns mentent et les autres se maquillent. › ©️ alaska.  



De cœur à cœur en corps à corps:
 


Dernière édition par Lyndon Dwight le Ven 31 Juil - 1:30, édité 7 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : VOYOU.
AVATAR : Bridget Satterlee
DC : Adèle Verdreaux
MESSAGES : 149
CREDITS : avatar : sweet nothing | Signature : Alaska | Gif : Tumbr | Citation : à veir
ARRIVÉ LE : 30/07/2015
ÂGE : vingt et un ans.
COTE COEUR : N'a pas encore trouvé le mode d'emploie de la mécanique du cœur.
SANG : Sang mêlée.
CURSUS/ANNEE : Troisième année.

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Jeu 30 Juil - 18:46


La boite à souvenirs
Un ruban
Ruban de soie. Vieille relique abandonnée du temps où tes parents te traînaient dans les soirées. Des murmures sur ton passage. Des rumeurs dans les couloirs. Le souvenir du malaise. Astra. Le souvenir d'une sourire, d'une complicité.

Astra
Tu te sens enfermée dans cette robe. Vulgaire bout de tissus qui couvre ton corps. Les regards pèsent sur tes fêlent épaules. Des années à subir leur inquisition. Des heures passées aux cribles. L'enfant honteux. L'enfant de l'adultère. L'enfant de l'ultime affront. Courageuse mégère qui accepte l'enfant d'une autre. Mais on ne dit pas le mal que cela fait, on ne dit pas la douleur que provoque l'indifférence, on ne dit pas la solitude qui accompagne le moindre de tes pas. La solitude s'effrite. le sourire apparaît et fait naître le tient. Tu presses les pas. Tu glisses au milieu de la foule austère pour rejoindre Astra. Complicité retrouvée, loin des yeux accusateurs, loin des juges de fortunes, à l'abri d'une table. En sécurité dans le voilage de votre refuge, les rires éclatent sans que les invités n'y prêtent attention. Le monde imaginaire s'élève, vous enveloppe, vous emporte. Les secrets et confidences de gamines, scellées par une poignée de petits doigts, scellées par une promesse divine.


La lettre de Salem
Morceau de parchemin vieilli. Des lettres tracées à l'encre noire. Appartenance indéniable à un monde qui t'appelait. Joie immense. Source de dispute. Ton existence est une erreur qui ne cesse de faire vibrer la corde sensible. Instant de bonheur gâché, livré en pâture à une famille souillée et trahie. Tu lui en veux. Tu as pitié.

Emrys
Une lettre et quelques plumes. Les cris de joie. Le regard fier. L'indignation. La marâtre te toise avec dédain, presque déçue que tu sois admises à l'école de Sorcellerie. Elle avait presque espéré une cracmole pour punir ton père de l'affront qu'elle n'a toujours pas digéré. Vénéneuse et vindicative, elle a façonné de sa haine la sale môme que tu es devenue. Insatisfaite et partagée à l'idée de te voir si loin, mais auprès de ces précieux chérubins. Haine viscérale qui perdure, alimentée par tes frasques, alimentant les sombres pensées de son fils aîné. Le vilain petit canard n'en est que plus détestable. Elle répond, avec le sourire en coin, elle salit le nom, avec un plaisir à peine dissimulé, elle s'agite, pour ne pas se faire oublier. Puis tu continues d'exister au regard de ce père qui te le rend bien. Amour indescriptible. Amour incommensurable pour la seule personne qui t'ait jamais aimé. Amour détestable. La marâtre ne supporte pas cette complicité. Tu n'as pas le niveau pour Salem. Tu vas nous ridiculiser. L'aîné crache son venin. Tu quittes la précieuse missive pour ancrer ton regard vers l'assaillant. Tu hausses les épaules. Tu fais voleter la lettre pour t'éventer, puis un peu pour lui foutre sous le nez. Et ça sera un véritable plaisir. T'en as finis de rechercher leur approbation. Tu attires la lumière pour confirmer ta différence.


Une photo de ton Père
Il se mouve dans l'image. Réel et pourtant irréel. Proche et pourtant si loin. Le temps roule. Le temps coule. Le temps n’efface rien. La solitude encrasse ton cœur. L'amertume et la rancœur souillent le sang qui palpitent furieusement dans tes veines. De ton père il ne te reste que cette famille de fortune, cette famille de papier. L'absence, le manque, un trou béant dans ta poitrine.

Amarillys
Cruelle perte. Absence éternelle. Manque irremplaçable. La famille disparaît. Tu sièges au milieu d'inconnu qui ne veulent visiblement pas de toi ici. Incompréhension dans la douleur. Ton cœur saigne. L'assaillant t'a enfoncé la main dans ta poitrine pour en arracher l'amour d'un père. Souffrance absolue. Tu ne sais pas d'où l'attaque provient. Les larmes coulent abondamment sur tes joues, laissant des sillons de désespoir sur tes traits de porcelaine. Tes doigts se mêlent et s'entremêlent nerveusement. Ton regard se perd sur le portrait de ton père, recouvert d'un voile noir. Tu te mords la lèvre, ravalant les sanglots qui menacent de secouer ton corps. Un intrus se glisse dans ton espace. A côté de toi, plongé dans un mutisme similaire. Ta sœur. L'autre fille. Tu n'as pas l'impression de la connaître. Inconnue familière. D'un revers de la main, t'effaces toutes traces de tristesse. Tu n'as pas l'impression d'avoir le droit de le pleurer. Tu te sens vide. Tu te sens seule. Orpheline de père et de mère. T'es pas certaine de ce qu'il va advenir de toi. Tu t'attends presque à finir sur le trottoir avec quelques valises.


Une clé
Une clé. Un accès. Rien de plus simple. C'est le symbole plus que l'objet. Porte ouverte à deux cœurs battant à l'unisson pour la rencontre de deux univers. Elle. La fragilité à fleur de peau. L'animal blessé et méfiant qui refuse d'y croire. Tu es la lumière, réconfortante et apaisante, tu es la lumière violente et protectrice.  

Winnie
Naissance d'une amitié. Découverte d'une complicité. Astra n'est plus dans le décor, elle s'est envolée pour papillonner vers d'autres fleurs. Tu te lances et tu t'élances. Tu n'as besoin de personne. Derrière la porte de ta chambre, il y a Winnie. Une boule d'émotion. Un ascenseur à sensation. Fulgurante et déconcertante. Winnie s'emballe. Winnie se fait mal. Tu t'approches et lui presses délicatement la main, caressant le dos de sa main de ton pouce. La violence se mue en douceur. Avec elle. Uniquement avec elle. Elle est une poupée, fragile, dangereuse pour elle-même. Elle se gâche à trop ressentir, alors tu l'enlaces pour qu'elle puisse à nouveau respirer. T'aimes pas sa souffrance. A fleur de peau. Une couche qui s'effrite sous les rumeurs venimeuses. Tu ne le sais que trop bien. Tu ne le connais que trop bien. Une extension de douleur, de compréhension. Tu ne le souhaites à personne. Tu n'as pas besoin de parler. Le calme. La douceur. La tendresse. C'est pas toi. Du moins, pas la partie que l'on connait.


Un oiseau en papier ensorcelé
Un volatile plié dans le papier. Savamment confectionné. L'amour vache. L'amour silencieux. tu ne sais pas? Comment pourrais tu savoir. Les plaisanteries éclatent. Les sous-entendus sont pris avec le sourire, mais certainement pas avec sérieux. Une amitié simple. Que tu crois.

Wissem
Âme en perdition. Vautrée dans un canapé. Tu t'évades. Tu t'abandonnes. Jusqu'à ce bout de papier qui vole jusqu'à toi. Tu tends ta main pour qu'il se pose dans le creux de ta paume. Un regard volatile s'incruste sur Wissem. Un sourire alors qu'il te décoche un clin d'œil entendu. Un baiser volé, suspendu dans les airs, que tu embrasses pour mieux relever l'index. T'es pas une princesse. T'es pas une fleur bleue. Non. Tu as la vulgarité qui te glisse dessus. Tu as la malice qui te colle aux lèvres. T'es pas le genre de fille que l'on présente à ses parents. T'es pas nont plus de celle qui écarte les cuisses facilement. T'es pas facile. T'es pas docile. T'es pas une fille bien, mais t'es pas une mauvaise personne. Tu as la rage qui s'accumule au creux de ta langue. Tu sers les poings. Tu t'enfonces dans les coussins. Tu te prélasses. Tu te lasses. Tu le toises, aguicheuse et joueuse. Tu uses tes cartes, sans te rendre compte que tu uses son cœur. T'es pas consciente de ce que tu dégages.



Le bouton d'un pantalon
Un bouton solitaire. Arraché fiévreusement au pantalon auquel il appartenait. Souvenir d'une étreinte langoureuse. Le frisson parcours ton échine te rappelant à ses doigts contre ta peau, à sa façon de te toucher, à sa manière de t'embrasser. Les papillons voltiges dans ton bas ventre. Désir inavoué.

Deimos
Son odeur flâne dans l'air. inévitablement, tes orbes se soulèvent pour s'accrocher à sa contemplation. Tu te mords la lèvre. Le désir t'envahit et tu le repousses à grand coup de pied au cul. Tu ne comprends pas. Tu ne sais pas. Débâcle de sentiments. Hey beauté. regard sombre. T'es qu'un jouet entre ses mains. T'aime pas ça. Tu veux pas ça. Tu te refermes, tu le repousses. Va te faire foutre, sale con. Tu as juste de l'accueillir entre tes cuisses, de t'envoyer en l'air et d'embrasser sa peau chaude. Tu crèverais plutôt que d'assumer que tu veux encore l'enlacer. Foutue fierté. Prisonnière de tes propres idées. Tu te refuses à lui. Tu ne veux pas perdre, sans comprendre que t'es déjà perdante. Son rire s'élève. Il te lance ce regarde. Le regard. Ton cœur loupe un battement. Tu chavires et dérives. Merde. C'est trop facile. Il te possède sans le savoir. Il te couche sans le vouloir. Tu résistes pour pas avoir à céder. Céder se serait avoué. la frustration grandit. Elle grogne. Elle rugit. Elle te ronge les entrailles, hurlant son nom de tout ton corps, de toute ton âme. Paraît que c'est ça l'amour. Sauf que tu ne veux pas être amoureuse. Tu ne veux pas perdre, mais t'es déjà perdante.

_________________
The taste of her cherry chap stick
Les hommes tombent amoureux de ce qu'ils voient, Les femmes de ce Qu'elles entendent. C'est pourquoi les uns mentent et les autres se maquillent. › ©️ alaska.  



De cœur à cœur en corps à corps:
 


Dernière édition par Lyndon Dwight le Ven 31 Juil - 17:14, édité 20 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : pudding morphina.
AVATAR : jena goldsack.
DC : run.
MESSAGES : 304
CREDITS : © pudding morphina.
ARRIVÉ LE : 26/07/2015
ÂGE : vingt et un ans.
COTE COEUR : célibataire au coeur brisé.
SANG : sang impur, sang souillé, sang rouge, sang moldu.
CURSUS/ANNEE : troisième année en étude d'art.

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Jeu 30 Juil - 19:08

Belle **
Rebienvenue chez toi bril

_________________

hautes lumières

parce que certaines fois, de terribles idées nous prennent:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : castamere (kat).
AVATAR : zoey deutch.
DC : la danseuse, la suédoise, liesel.
MESSAGES : 282
CREDITS : av @wildworld + sign @moi-même/tumblr.
ARRIVÉ LE : 20/07/2015
ÂGE : rae a vingt-et-un ans et des sourires, des rêves, des histoires pleins la tête.
COTE COEUR : elle préfère s'attarder dans les bras des inconnus plutôt que dans le coeur de quelqu'un.
SANG : couleur vermeil. goût de fer. héritage pur. une fierté pour certains, une façon de voir pour d'autres. astra n'aime pas s'attarder sur son statut sanguin, ni celui des autres. cela ne représente qu'une étiquette de plus pour la demoiselle.
CURSUS/ANNEE : étudiante en troisième année du cursus sportif, avec en option la psychologie du sport.

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Jeu 30 Juil - 19:09

tes idées d'avatar m'éblouissent à chaque fois, franchement. bril bril  puis ce personnage. keur (c'est bien lydia hein ? que je me trompe pas dead )
rebienvenue chez toi, douce beauté. I love you

_________________

{☆ ☆ ☆} down on the west coast they got a sayin', "if you're not drinkin' then you're not playin'." but you've got the music, you've got the music in you, don't you?

il ne suffit que d'une soirée mal tournée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : VOYOU.
AVATAR : Bridget Satterlee
DC : Adèle Verdreaux
MESSAGES : 149
CREDITS : avatar : sweet nothing | Signature : Alaska | Gif : Tumbr | Citation : à veir
ARRIVÉ LE : 30/07/2015
ÂGE : vingt et un ans.
COTE COEUR : N'a pas encore trouvé le mode d'emploie de la mécanique du cœur.
SANG : Sang mêlée.
CURSUS/ANNEE : Troisième année.

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Jeu 30 Juil - 19:38

hug Mes bébés je vous aimes, vous êtes tellement adorable.
Winnie, on a déjà ce qu'il nous faut, mais Astra, je te mpotte pour que l'on se trouve un lien de la mort qui tue, parce que je suis amoureuse d'Astra mouton

_________________
The taste of her cherry chap stick
Les hommes tombent amoureux de ce qu'ils voient, Les femmes de ce Qu'elles entendent. C'est pourquoi les uns mentent et les autres se maquillent. › ©️ alaska.  



De cœur à cœur en corps à corps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : biseptine
AVATAR : norgaard
MESSAGES : 188
CREDITS : valyrian steel
ARRIVÉ LE : 20/07/2015
ÂGE : 19 ans
COTE COEUR : papier bulles
SANG : sang mêlée, père sorcier qui a déserté
CURSUS/ANNEE : 1re année, cursus sportif
Age : 20

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Jeu 30 Juil - 20:07

boarf elle est trop bonne la jolie son ton avatar. bril rebienvenue dans ton antre et bon courage pour ta fiche. cara

_________________
VI STANDS FOR VICIOUS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : chuu (cora).
AVATAR : dianna agron.
MESSAGES : 96
CREDITS : shiya.
ARRIVÉ LE : 20/07/2015
ÂGE : elle a vingt-quatre ans, même si elle a l'impression qu'on lui a volé quatre ans de sa vie.
COTE COEUR : anciennement fiancée contre son gré, elle a toujours été célibataire dans son coeur.
SANG : si la nature du sang n'a aucune importance à ses yeux, les sullivan sont une famille de sang pur plutôt à cheval là-dessus.
CURSUS/ANNEE : 2e année, cursus médecine.

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Jeu 30 Juil - 20:08

qu'est-ce qu'elle est jolie bril
rebienvenue chez toi donc keur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : noo.
AVATAR : luanna perez.
MESSAGES : 20
CREDITS : vieux frères
ARRIVÉ LE : 20/07/2015
ÂGE : vingt trois ans.

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Jeu 30 Juil - 21:01

rewelcome. j'aime beaucoup ton ava. (et la citation, je suis fan bril )
courage pour ta fiche I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : vieux frères/cass.
AVATAR : dylan rieder.
DC : amarillys.
MESSAGES : 90
CREDITS : wildworld.
ARRIVÉ LE : 30/07/2015
ÂGE : vingt-et-un.
COTE COEUR : it's dark too dark to see.
SANG : de bourbe.
CURSUS/ANNEE : troisième année, cursus uc.

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Jeu 30 Juil - 22:57

MON AMR argh
Je t'aime, voilà puppy
Et j'aime mes idées d'avatar trop sexys aussi hehe

_________________

look at what you've done to me
your love's got me so crazy right now. your touch got me so crazy right now. your kiss got me hoping you'll save me right now. @sofiakarlberg


faut arrêter de les laisser seuls:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : VOYOU.
AVATAR : Bridget Satterlee
DC : Adèle Verdreaux
MESSAGES : 149
CREDITS : avatar : sweet nothing | Signature : Alaska | Gif : Tumbr | Citation : à veir
ARRIVÉ LE : 30/07/2015
ÂGE : vingt et un ans.
COTE COEUR : N'a pas encore trouvé le mode d'emploie de la mécanique du cœur.
SANG : Sang mêlée.
CURSUS/ANNEE : Troisième année.

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Jeu 30 Juil - 23:21

Merci mes toutes belles ♥️
MON AMOUUUUUUUUUUUUUUUUR oups bave puppy leche
Je suis amoureuse de tes idées sexy. JOTEM. fort

_________________
The taste of her cherry chap stick
Les hommes tombent amoureux de ce qu'ils voient, Les femmes de ce Qu'elles entendent. C'est pourquoi les uns mentent et les autres se maquillent. › ©️ alaska.  



De cœur à cœur en corps à corps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : erebor
AVATAR : lee pace
MESSAGES : 64
CREDITS : submvrine (avatar)
ARRIVÉ LE : 20/07/2015
ÂGE : trente-six ans
COTE COEUR : l'amour est mort, le lit est libre
SANG : mêlé, demi-vélane
PROFESSION : professeur de potions, potionniste au black

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Ven 31 Juil - 12:25

han la danse des dcs What a Face et quel dc!! dead j'adore bril
bon courage pour le reste I love you

_________________

princesse de mère en fils,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : lydia./morgane
AVATAR : phoebe tonkin.
MESSAGES : 239
CREDITS : monroes (avatar)
ARRIVÉ LE : 20/06/2015
ÂGE : 23 ans.
COTE COEUR : côté noirci à la fumée, occupé par une jolie blonde.
SANG : pur.
CURSUS/ANNEE : cursus sportif, cinquième année.

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Ven 31 Juil - 17:18

MON CHAT, T'ES RESPLENDISSANTE COMME CA dead dead
rebienvenue chez toi. puppy

_________________

And all those things I didn't say, wrecking balls inside my brain. I will scream them loud tonight. Can you hear my voice this time ? This is my fight song, take back my life song.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : VOYOU.
AVATAR : Bridget Satterlee
DC : Adèle Verdreaux
MESSAGES : 149
CREDITS : avatar : sweet nothing | Signature : Alaska | Gif : Tumbr | Citation : à veir
ARRIVÉ LE : 30/07/2015
ÂGE : vingt et un ans.
COTE COEUR : N'a pas encore trouvé le mode d'emploie de la mécanique du cœur.
SANG : Sang mêlée.
CURSUS/ANNEE : Troisième année.

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Ven 31 Juil - 17:20

MES AMOURS mouton hug cc
Merci à vous.
JE VOUS AIMES.

_________________
The taste of her cherry chap stick
Les hommes tombent amoureux de ce qu'ils voient, Les femmes de ce Qu'elles entendent. C'est pourquoi les uns mentent et les autres se maquillent. › ©️ alaska.  



De cœur à cœur en corps à corps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : vieux frères/cass.
AVATAR : dylan rieder.
DC : amarillys.
MESSAGES : 90
CREDITS : wildworld.
ARRIVÉ LE : 30/07/2015
ÂGE : vingt-et-un.
COTE COEUR : it's dark too dark to see.
SANG : de bourbe.
CURSUS/ANNEE : troisième année, cursus uc.

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Ven 31 Juil - 17:30

Punaise cette fiche, cette plume, je suis toujours sous le charme de tes mots Elo dead
Pour moi tout est en ordre, donc je te met ta couleur color respect

_________________

look at what you've done to me
your love's got me so crazy right now. your touch got me so crazy right now. your kiss got me hoping you'll save me right now. @sofiakarlberg


faut arrêter de les laisser seuls:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : VOYOU.
AVATAR : Bridget Satterlee
DC : Adèle Verdreaux
MESSAGES : 149
CREDITS : avatar : sweet nothing | Signature : Alaska | Gif : Tumbr | Citation : à veir
ARRIVÉ LE : 30/07/2015
ÂGE : vingt et un ans.
COTE COEUR : N'a pas encore trouvé le mode d'emploie de la mécanique du cœur.
SANG : Sang mêlée.
CURSUS/ANNEE : Troisième année.

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   Ven 31 Juil - 17:34

Moooh je suis trop contente que Lyndon te plaise comme ça yaa fire
Puis merci pour les compliments !!! Uhu. puppy

_________________
The taste of her cherry chap stick
Les hommes tombent amoureux de ce qu'ils voient, Les femmes de ce Qu'elles entendent. C'est pourquoi les uns mentent et les autres se maquillent. › ©️ alaska.  



De cœur à cœur en corps à corps:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: dépendance à l'amour, pas de danse autour   

Revenir en haut Aller en bas
 
dépendance à l'amour, pas de danse autour
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Une Danse autour du Monde
» Villages calmes autour de Dijon ?
» Je passe de l'amour total à l'agacement complet !
» DANSE PORTAGE
» STAGE DE DANSE POLONAISE AVEC CHOREGRAPHE POLONAISE "Zpit LUBLIN Kaniorowej"

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BOMBARDA MAXIMA :: things we lose have a way of coming back to us in the end :: dossiers scolaires :: bienvenue à Shafiq !-