Partagez | 
 

 Every rose is prey of winter.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PSEUDO : minie.
AVATAR : rosie tupper
MESSAGES : 10
CREDITS : .sparkle
ARRIVÉ LE : 23/07/2015
ÂGE : 21 exubérances.
COTE COEUR : le corps avide de nouveauté, et un cœur n'ayant jamais été enchaîné. la blonde charnelle est enjôleuse, volatile. d'elle ne découlait que luxure, passion immodérée d'être désirée.
SANG : il est mêlé. gamine bercée d'un monde à l'autre, d'une culture à l'autre, depuis son premier souffle.
CURSUS/ANNEE : troisième année en cursus sportif. avec pour option la psychologie du sport.

MessageSujet: Every rose is prey of winter.   Jeu 23 Juil - 19:34

Romy Beslija
unbowed, unbent, unbroken
Romy, la grâce. Romy, la garce. Doux mélange de saveurs. Celle au regard séducteur, captivant. Celle qui ensorcelle par ce faciès émouvant, saisissant. Romy la belle, charismatique. L'exubérante, la volcanique. Romy l'intrigante, l'attirante. La charnelle, celle à qui on ne résiste. Et pourtant celle qu'on peine à cerner. C'est un mystère, Romy. Un mystère captivant, haletant. Un suspense, auquel on ne veut mettre fin, auquel il n'y a peut-être pas de fin. Mais on l'apprécie ainsi, la mystérieuse, l'audacieuse. Celle qui en montre trop, et en même temps si peu. La joueuse, souvent menteuse. Romy, avec sa voix si douce, pourtant tellement saisissante. Et cet accent étranger, particulièrement familier. Celle qui parle trop, ne se rend pas compte de la puissance de ses mots. Romy, la forte, l'avide d'éclat. Et si instable à la fois. Tempérament solide, acide. C'est le diable, cette poupée fragile.
Nom complet + Bešlija. Écho exotique. Il attise la curiosité, titille l'ouïe, dérange le nationalisme. Puis Romy. Seulement Romy. Prénom de sonorité religieuse pour celle qui l'a choisi, aboutissant de racines juives que l'enfant ne partage que de moitié. Âge + 21 années de tiraillements. Date et lieu de naissance + Le 3 novembre 1993 des pupilles azur s'ouvraient sur le monde. Et des pleurs, les premiers, faisaient vibrer Reykjavik. Origines + Finlandaise. La douceur de son faciès, sa pâleur, là ne sont qu'héritage de cette nation qui a vu naître sa mère et bon nombre des siens avant elle. Cette terre sur laquelle son père a rejoint celle qu'il aimait. Et pourtant de tout son cœur, son âme, elle se revendique Bosnienne. Sûrement parce qu'elle estime davantage les souvenirs passés là-bas. Parce qu'ils sont heureux, à mille lieux du déchirement que lui inspire sa terre natale. Sang + Mêlé, bercée d'un monde à l'autre depuis son premier souffle. Ancienne école + Salem, l'école de sorcellerie américaine où la blonde a débuté ses études en ne parlant qu'à demi la langue du pays. Cursus et année/métier + Troisième année, cursus sportif. Faction/lieu d'habitation + Émeraude. Option + Psychologie du sport. Statut civil + Le corps avide de nouveauté, le cœur libre de toute chaînes. La charnelle est volatile. Orientation sexuelle + Hétérosexuelle. Elle aime les hommes, seulement eux, seulement leur corps, jamais leur cœur. Baguette + Faites en bois de tilleul argenté, elle est très rigide, mesure vingt-sept centimètres et renferme un ventricule de cœur de dragon. Patronus + Un paon. Epouvantard + Une foule qui s'amoindrit, de plus en plus, pour ne laisser que le vide. Et le bruit devenu silence n'est qu'un bourdonnement sourd à ses oreilles. Elle est seule, totalement seule. Avatar + Rosie Tupper.

Le moldu derrière l'ordinateur
Pseudo/prénom + Minie. (Jennifer) Âge + 21 ans. Un mot sur le forum ? Sublime, avec un contexte original et visiblement accrocheur puisque je n'ai pas résisté bien longtemps bave Personnage + Pré-lien d'Astra I love you Un dernier mot ? cesmileyc'estlavie


Dernière édition par Romy Bešlija le Sam 25 Juil - 14:38, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : minie.
AVATAR : rosie tupper
MESSAGES : 10
CREDITS : .sparkle
ARRIVÉ LE : 23/07/2015
ÂGE : 21 exubérances.
COTE COEUR : le corps avide de nouveauté, et un cœur n'ayant jamais été enchaîné. la blonde charnelle est enjôleuse, volatile. d'elle ne découlait que luxure, passion immodérée d'être désirée.
SANG : il est mêlé. gamine bercée d'un monde à l'autre, d'une culture à l'autre, depuis son premier souffle.
CURSUS/ANNEE : troisième année en cursus sportif. avec pour option la psychologie du sport.

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Jeu 23 Juil - 19:35


flighty
Un sang-mêlé venu de Bosnie. Une moldue n'ayant jamais quitté la Finlande. Et elle, leur fille. Le fruit de leurs entrailles, l'aboutissant de leur amour. Un amour fort, véritable. De ceux qui poussaient à tout quitter. Ce qu'il a fait. Lui, celui qui depuis toujours baignait dans l'univers sorcier. Ce journaliste sportif de carrière, cet enfant élevé dans la tradition. Et elle, qui lui a ouvert son cœur. Elle, qui ne connaissait rien à tout cela. Celle qui ne voyait qu'une chose, l'amour. L'amour qu'elle lui portait. Qu'ils se portaient. Celui-là même qui les avait rendus aveugle, qui les briseraient une fois la vue recouvrée.

Il faisait virevolter dans l'air une petite boule de lumière. Et elle changeait de couleur, attirait l'œil. L'œil de la fillette, douce enfant de ce père aimant. « Encore ! » Elle tapait dans ses mains, un sourire franc dessinait ses lèvres et son regard n'était qu'étincelles. Étincelles d'amour, de surprise, de joie. La joie de cette enfant, communicative, arrachait un rire au père. Alors il continuait, ne pouvant refuser quoi que ce soit à celle à qui il avait donné la vie. Protecteur, peut-être trop. Il était de ceux qui ne pouvaient détacher les yeux de leur progéniture, qui faisait tout pour la voir heureuse, pour avoir la fierté de voir celle qu'il aimait arborer un faciès joyeux, heureux, comblé. Alors oui, il continuait, s'adonnait à cette magie qui épatait sa petite fille, mais contrariait l'élue de son cœur. « Le dîner est prêt. » Absorbée par les talents de son père, la petite ne réagissait pas, continuait à lever les bras, à s'extasier face à ce qu'elle ne comprenait pas, ne voulait pas comprendre, simplement admirer. Elle profitait. Profitait des doux moments que lui offrait son père, et de ses bras, dans lesquels elle trouvait souvent réconfort, et présentement complicité. « Ajdin, s'il-te-plaît. » La mère coupait court aux ricanements. Déjà installée à table, elle toisait cette scène, désemparée, d'un œil qui en devenait presque mauvais. « Allons rejoindre maman, Romy. Que nous as-tu préparé, l'odeur est divine. » « Viens, et tu le sauras. » Tranchante, telle était sa femme. Souvent, trop souvent. Et davantage lorsque dans sa demeure, la magie planait dans l'air.  « Je n'ai pas faim. » Laissait alors échapper l'enfant, toujours assise sur le sol, qui jugeait bon d'attraper le bas du pantalon de son père, comme pour le forcer à rester, continuer. Et un fracas venait arrachait un frisson à l'enfant, celui d'une fourchette tombant sur la fragile porcelaine d'une assiette. Un fracas, qui faisait pâlir son faciès, tuait son sourire. Un fracas, qui l'obligeait à se lever, abandonner toute tentative de rébellion, qui faisait former dans sa gorge une boule, qui lui arrachait presque une larme. Et qui la faisait culpabiliser. Toujours. Plus encore que les mots que prononçaient sa mère, ses actes. Violents, assujettissent.

Et la famille se déchirait, à petit feu, jusqu'à n'être plus qu'un tas de cendre. Un vulgaire tas de cendre, simplement balayé par la mère. Cette femme, égoïste, dont la nature la poussait à tout quitter, à les quitter, par orgueil. Avait-elle seulement ressenti de la peine, le jour ou elle avait mis fin à l'engagement qui la liait à son époux, à son enfant ? Dans son regard, la fillette n'avait pu lire aucun remord, aucune tristesse. Presque un soulagement. Le soulagement de s'éloigner de tout cela, de cette vie qui n'était pas la sienne. La simple moldue, infirmière de profession, voulait reprendre sa vie. Une vie normale, comme elle se plaisait à le dire. Parce qu'ils n'étaient pas normaux, eux. Ni elle, son enfant, qui pourtant découlait de son sang. Elle, la chair de sa chair, dont elle se séparait presque sans un regard, dont elle occultait les larmes, qu'elle laissait aux mains de son père, ce père qui l'emmenait loin. Loin d'elle, loin de tout ce qu'elle avait connue jusqu'alors. Sans lui laisser le choix, ni la parole. Simplement en la prenant par le bras, elle, l'enfant qu'on arrachait à sa terre, à sa mère.

« Laisses-là ici, avec nous. » La grand-mère fustigeait son fils du regard, ou suppliait, presque. La voix forte, les paroles agrémentées de maintes gestes, elle semblait chercher le soutien de son mari par ce simple regard noir de jet. Et pourtant l'ancien ne disait rien, restait muet. De marbre, le regard vissé sur une toile étrangement immobile, seul le bruit de son souffle avait, pour un instant, brisé le silence. Ce silence, qu'avait imposé la grand-mère, comme prise par l'espoir que quelqu'un lui viendrait en aide. « Elle sera mieux là-bas. » Un long soupir, à nouveau des mimiques de désarroi, de colère, faisaient mouver le corps de celle qui s'asseyait alors, comme fatiguée par le poids de ce malheur qu'elle essayait de combattre à la force de ses simples et seuls bras. « Elle est destinée à Durmstrang, non pas à cette école dont on ne sait rien. As-tu seulement songé au fait qu'elle ne parle pas la langue, qu'elle ne connaît personne ? » « Elle sera mieux, avec moi. » Une tirade presque monotone sortait d'entre les lèvres d'un père vraisemblablement épuisé par cette bataille. Épuisé par le simple fait de devoir prononcer ces mots, encore, toujours. « A Durmstrang, elle aura ses cousins pour veiller sur elle. Et Edis ! Ton propre frère, son oncle, est professeur là-bas. Tu ne peux l'envoyer étudier en Amérique, fils. Tu ne peux faire ça, nous faire ça. » Et à nouveau, elle suppliait les personnes présentes dans cette pièce d'appuyer son discours, de l'aider dans sa bataille, mais cela semblait peine perdue. Alors, après maintes soupirs et supplications entremêlées d'assauts verbaux, elle se levait finalement, le regard haut placé, et marchait de cette allure qui imposait le respect aux plus jeunes. Elle marchait, jusqu'à quitter la pièce, jusqu'à ne laisser derrière elle qu'un lourd silence, qu'une animosité palpable, et la promesse d'une nouvelle bataille, quand bien même savait-elle qu'elle ne mènerait à rien, qu'elle était perdue d'avance. Et que son fils, le père de l'enfant unique, fierté des siens, l'arracherait à eux sans un remords.

Traînée dans un pays qu'elle ne connaissait pas, non pas sans quelques larmes. L'Amérique. Terre de liberté. Une liberté qu'elle ne désirait pas. Pas vraiment. Pas maintenant, pas comme ça. Aux yeux de l'enfant, rien ne semblait beau. Et les conversations alentour n'étaient qu'un brouhaha obscur, une suite de mots incompréhensibles, pour celle qui parlait trois langues, mais pas celle-là. Elle apprendrait sur le tas, claires avaient été les paroles de son père. Alors elle avait écouté, acquiescé. Simplement, mais toujours en se demandant s'ils étaient là pour elle, pour qu'elle est une bonne éducation, pour le travail qu'ils avaient proposé à son père, ou simplement pour s'éloigner. S'éloigner davantage, toujours plus, de celle qu'ils avaient quitté depuis pratiquement une année. Celle qu'elle n'avait pas revu, sa mère. Celle qui ne voulait plus d'elle, celle qu'elle haïssait de l'avoir ainsi laissée, mais qu'elle aimait. Qu'elle aimait tellement, si fort, qu'une simple pensée à son encontre était telle un poignard planté dans son corps si frêle, si pâle, si différent. Différent d'eux, de ceux sur qui elle posait maintenant les yeux. De ceux qui n'étaient pas les siens, qu'elle n'osait presque regarder. Et sûrement qu'elle ne comprenait pas. Parce que tout semblait si différent. Tout. De la terre au ciel, rien n'était semblable aux pays d'où elle venait, à ce qu'elle avait toujours connu. Et cela l'effrayait. L'effrayait tellement. Mais peut-être pas autant que la solitude. Cette solitude, incontestable. Celle qu'elle redoutait, qui se confirmait, s'intensifiait, à mesure que le temps filait. Et rien ne semblait être à la hauteur. Rien. Jusqu'à elle.

Une étreinte, un soupir, du désir. Un baiser, des mains tendres sur son corps, un regard, son regard. Et l'envie. L'envie de lui, de son être. L'envie d'être proche, plus proche, et davantage encore. Lui, et toujours ce regard, transperçant le sien. « T'es belle. » Elle le faisait taire par un baiser. Elle ne voulait pas l'entendre parler. Pas maintenant. Pas après. Et il lui demandait pourtant son prénom, arrachait un sourire à la douce. A quoi bon. Ils avaient terminé. Et la relation prenait fin, aussi rapidement qu'elle avait commencée. Un doigt sur les lèvres de son amant, cette seule réponse, elle invitait au mystère. Le mystère qu'était cette blonde, celle aux deux facettes, la frêle enjôleuse qui sous l'écho d'un sifflet stoppait toute étreinte. Et presque machinalement, elle se rhabillait, recoiffait, sortait de cette pièce abandonnée pour regagner les tribunes. Sans vraiment parler, offrant à peine un regard. Elle était ainsi, la douce. Avide de nouveauté, et pourtant son cœur n'avait jamais été enchaîné. Savait-elle seulement ce qu'était l'amour, le véritable amour ? Sûrement ne connaissait-elle qu'envie. Envie, attirance. Besoin de se sentir vivre, désirée. Besoin qu'on la sert, fort. Qu'on l'enlace, qu'on veuille l'enlacer. Que rien ne compte, sauf elle, et l'instant. Cet instant, qu'elle désirait, recherchait, tout le temps. Parce qu'elle en avait besoin. Besoin de n'être pas seule. Et la grâce devenait garce. Son regard attendrissant lui, assaillant. L'insaisissable était saisie, le temps d'un instant, le temps d'une brève romance. Et c'était suffisant. Sûrement parce qu'elle ne connaissait que cela. Elle, l'enfant à qui l'on n'avait pas enseigné l'amour, juste la froideur des relations nordiques. Et les cendres depuis bien longtemps éteintes qu'il restait de l'amour entre ses parents n'étaient que signe qu'il ne fallait s'y adonner. Elle ne voulait aimer, ne pouvait, peut-être. Et d'elle ne découlait que luxure, passion immodérée de se sentir désirée. « Il est mignon. » La voix de son âme-sœur, celle à côté de qui elle prenait place, couvrait le brouhaha incessant du stade pour parvenir à ses oreilles. « Pas autant que lui. » Et si sa meilleure amie zieutait toujours celui qu'elle venait de quitter, qu'elle ne reverrait sûrement jamais, dont elle ne voulait se rappeler le faciès, elle ne tardait pas à son tour à immobiliser son regard sur la nouvelle recrue, le nouveau poursuiveur, des Fitchburg Finches. « Mon père doit l'interviewer à la fin du match. » Ses lèvres se décollaient pour laisser place à un sourire complice, aguicheur. Et sans qu'un mot de plus soit nécessaire, ses rires se mêlaient à ceux de celle qui la comprenait par un simple regard.

Elle changeait, la douce. L'enfant d'ailleurs, façonnée à l'image d'un peuple si différent. L'enfant réservée, devenue avide d'éclat. N'est-ce là qu'une envie d'évoluer, s'adapter, ou simple résultat d'espoirs brisés. Simple aboutissement d'années perdue, de respect de traditions qui n'existeraient plus. Parce qu'elle espérait, l'enfant. Elle espérait encore, peut-être toujours. Mais de trop nombreuses perches non saisies avaient eu raison de sa foi. La foi qu'elle avait en celle qui l'avait mise au monde, celle à qui elle avait pardonné, mais pour qui la colère se ravivait lorsque de rares fois elle pouvait lire ses mots. Des mots dénués de sens. Simplement accolés sur une feuille pour se donner bonne conscience. Elle était chétive, l'enfant, lorsqu'elle a quitté les siens. Douce, une poupée. Poupée venue d'ailleurs, dont les mœurs ne rejoignaient en rien ceux des gens d'ici. Ce pays, dont elle foulait le sol depuis presque dix ans et que presque à présent, elle pensait sien. Et si jusqu'alors elle était restée elle, celle qu'on lui avait dit d'être, poussée à être, rester, maintenant elle changeait. L'oiseau blanc déployait ses ailes, et volait, en sens contraire, laissant tout derrière. Elle avait perdu une part d'elle, perdue l'espoir de la retrouver, de se retrouver, alors elle avançait simplement ou ce vent la menait. Le cœur brisé par la perte d'êtres chères, notamment sa grand-mère, celle qui avait tant lutté pour elle et qu'elle ne pouvait remercier à présent qu'en déposant une gerbe de roses une fois l'année sur une tombe, comme pour aider son âme pure à reposer au sein de cette paix que de son vivant, elle n'avait trouvée. Ou peu. Si peu, comme l'enfant. L'enfant arrachée aux siens, qui reniait ses racines en s'adonnant aux vices. L'enfant qui s'insurgeait, et qui faisait payer le prix de son fardeau à ceux qui la voulait bienheureuse, mais qui n'avaient rien fait pour faire perdurer son éclat.


Dernière édition par Romy Bešlija le Sam 25 Juil - 14:46, édité 11 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : biseptine
AVATAR : norgaard
MESSAGES : 188
CREDITS : valyrian steel
ARRIVÉ LE : 20/07/2015
ÂGE : 19 ans
COTE COEUR : papier bulles
SANG : sang mêlée, père sorcier qui a déserté
CURSUS/ANNEE : 1re année, cursus sportif
Age : 19

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Jeu 23 Juil - 19:36

bébé rosie, elle est beaucoup trop mignonne cette enfant. bave hâte de voir ce que tu vas faire de ce pré-lien excellent I love you bienvenue et bon courage bril

_________________
VI STANDS FOR VICIOUS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : vieux frères/cass.
AVATAR : claire holt.
DC : deimos.
MESSAGES : 409
CREDITS : ©wildworld.
ARRIVÉ LE : 20/06/2015
ÂGE : vingt-quatre.
COTE COEUR : accrochée à ces émotions, ces souvenirs. l'espoir qui lui retourne les tripes. la mélancolie qui lui accable l'esprit.
SANG : mêlé.
CURSUS/ANNEE : quatrième année, cursus médicomagie (option psychiatrie).

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Jeu 23 Juil - 19:40

JENN color color color color color mouton Je suis trop contente d'enfin te retrouver sur un rpg, et sur BM, c'est encore mieux ! yaa Et puis avec le pré-lien de Vi, non seulement tu fais une heureuse, mais en plus un super choix respect
Je te réserve Rosie pour cinq jours, fight pour ta fiche puppy
Et bienvenue, si tu as la moindre question tu connais la maison

_________________
I felt like I know him though and I know his heart and I know he wouldn't do anything to hurt me. But I didn't realize that feeling so confident and feeling so great about myself... and then it just be completely shattered by one thing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : erebor
AVATAR : lee pace
MESSAGES : 64
CREDITS : submvrine (avatar)
ARRIVÉ LE : 20/07/2015
ÂGE : trente-six ans
COTE COEUR : l'amour est mort, le lit est libre
SANG : mêlé, demi-vélane
PROFESSION : professeur de potions, potionniste au black

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Jeu 23 Juil - 19:46

ce pré-lien + rosie cara cara
bienvenue ici et bon courage pour ta fiche bril

_________________

princesse de mère en fils,
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : biseptine
AVATAR : norgaard
MESSAGES : 188
CREDITS : valyrian steel
ARRIVÉ LE : 20/07/2015
ÂGE : 19 ans
COTE COEUR : papier bulles
SANG : sang mêlée, père sorcier qui a déserté
CURSUS/ANNEE : 1re année, cursus sportif
Age : 19

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Jeu 23 Juil - 19:47

Amarillys Dwight a écrit:
Et puis avec le pré-lien de Vi, non seulement tu fais une heureuse, mais en plus un super choix respect
mais c'est pas mon pré-lien ama patate oups

_________________
VI STANDS FOR VICIOUS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : castamere (kat).
AVATAR : zoey deutch.
DC : la danseuse, la suédoise, liesel.
MESSAGES : 282
CREDITS : av @wildworld + sign @moi-même/tumblr.
ARRIVÉ LE : 20/07/2015
ÂGE : rae a vingt-et-un ans et des sourires, des rêves, des histoires pleins la tête.
COTE COEUR : elle préfère s'attarder dans les bras des inconnus plutôt que dans le coeur de quelqu'un.
SANG : couleur vermeil. goût de fer. héritage pur. une fierté pour certains, une façon de voir pour d'autres. astra n'aime pas s'attarder sur son statut sanguin, ni celui des autres. cela ne représente qu'une étiquette de plus pour la demoiselle.
CURSUS/ANNEE : étudiante en troisième année du cursus sportif, avec en option la psychologie du sport.

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Jeu 23 Juil - 19:51

Oyé, oyé. La perfection fait son entrée. oups

MA ROMY D'AMOUR. bril bril
Je... Tu es si belle, c'est désarmant. puppy
Merci encore de la tenter, tu fais de moi quelqu'un de comblé.  I love you Maintenant que le duo des furies est réuni, on va faire trembler les murs de l'Académie avec notre grandeur fire  fire
Bienvenue, bon courage, n'hésite pas à me mpotter. Tout le blabla habituel quoi.     J'ai hâte de te lire.  I love you Le début de ta fiche me plait déjà énormément.  dead


(Ama': Vi a raison, c'est ma mienne en fait.  mdr  mdr )

_________________

{☆ ☆ ☆} down on the west coast they got a sayin', "if you're not drinkin' then you're not playin'." but you've got the music, you've got the music in you, don't you?

il ne suffit que d'une soirée mal tournée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : vieux frères/cass.
AVATAR : claire holt.
DC : deimos.
MESSAGES : 409
CREDITS : ©wildworld.
ARRIVÉ LE : 20/06/2015
ÂGE : vingt-quatre.
COTE COEUR : accrochée à ces émotions, ces souvenirs. l'espoir qui lui retourne les tripes. la mélancolie qui lui accable l'esprit.
SANG : mêlé.
CURSUS/ANNEE : quatrième année, cursus médicomagie (option psychiatrie).

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Jeu 23 Juil - 20:08

Je ne fais jamais d'erreurs
Maintenant tu es à Vi

(Quelle boulette je suis dead mdr )

_________________
I felt like I know him though and I know his heart and I know he wouldn't do anything to hurt me. But I didn't realize that feeling so confident and feeling so great about myself... and then it just be completely shattered by one thing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : castamere (kat).
AVATAR : zoey deutch.
DC : la danseuse, la suédoise, liesel.
MESSAGES : 282
CREDITS : av @wildworld + sign @moi-même/tumblr.
ARRIVÉ LE : 20/07/2015
ÂGE : rae a vingt-et-un ans et des sourires, des rêves, des histoires pleins la tête.
COTE COEUR : elle préfère s'attarder dans les bras des inconnus plutôt que dans le coeur de quelqu'un.
SANG : couleur vermeil. goût de fer. héritage pur. une fierté pour certains, une façon de voir pour d'autres. astra n'aime pas s'attarder sur son statut sanguin, ni celui des autres. cela ne représente qu'une étiquette de plus pour la demoiselle.
CURSUS/ANNEE : étudiante en troisième année du cursus sportif, avec en option la psychologie du sport.

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Jeu 23 Juil - 20:18

C'est la mienne, pas touche. fire fire fire fire fire

(sinon je prends Yuki.   )

_________________

{☆ ☆ ☆} down on the west coast they got a sayin', "if you're not drinkin' then you're not playin'." but you've got the music, you've got the music in you, don't you?

il ne suffit que d'une soirée mal tournée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : biseptine
AVATAR : norgaard
MESSAGES : 188
CREDITS : valyrian steel
ARRIVÉ LE : 20/07/2015
ÂGE : 19 ans
COTE COEUR : papier bulles
SANG : sang mêlée, père sorcier qui a déserté
CURSUS/ANNEE : 1re année, cursus sportif
Age : 19

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Jeu 23 Juil - 20:24

ON VA TOUS SE CALMER ET DÉPOSER NOS BAGUETTES SUR LE SOL SANS FAIRE DE BRUIT.
en plus elle va avoir peur ta petite si elle nous voit faire les folles sur sa fiche la pauvre. oups

_________________
VI STANDS FOR VICIOUS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : castamere (kat).
AVATAR : zoey deutch.
DC : la danseuse, la suédoise, liesel.
MESSAGES : 282
CREDITS : av @wildworld + sign @moi-même/tumblr.
ARRIVÉ LE : 20/07/2015
ÂGE : rae a vingt-et-un ans et des sourires, des rêves, des histoires pleins la tête.
COTE COEUR : elle préfère s'attarder dans les bras des inconnus plutôt que dans le coeur de quelqu'un.
SANG : couleur vermeil. goût de fer. héritage pur. une fierté pour certains, une façon de voir pour d'autres. astra n'aime pas s'attarder sur son statut sanguin, ni celui des autres. cela ne représente qu'une étiquette de plus pour la demoiselle.
CURSUS/ANNEE : étudiante en troisième année du cursus sportif, avec en option la psychologie du sport.

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Jeu 23 Juil - 20:30

JE FAIS DU BRUIT SI JE VEUX, NAMÉOH. argh argh argh
Romy, ne fuis pas, on arrête de montrer notre déficience mentale, promis.  puppy  Arrow

_________________

{☆ ☆ ☆} down on the west coast they got a sayin', "if you're not drinkin' then you're not playin'." but you've got the music, you've got the music in you, don't you?

il ne suffit que d'une soirée mal tournée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : chuu (cora).
AVATAR : dianna agron.
MESSAGES : 96
CREDITS : shiya.
ARRIVÉ LE : 20/07/2015
ÂGE : elle a vingt-quatre ans, même si elle a l'impression qu'on lui a volé quatre ans de sa vie.
COTE COEUR : anciennement fiancée contre son gré, elle a toujours été célibataire dans son coeur.
SANG : si la nature du sang n'a aucune importance à ses yeux, les sullivan sont une famille de sang pur plutôt à cheval là-dessus.
CURSUS/ANNEE : 2e année, cursus médecine.

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Jeu 23 Juil - 20:49

rosiiiiiiie la plus belle bave bave bril bril keur
bienvenue sur le forum et j'ai hâte de pouvoir lire le reste de ta fiche puppy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : vieux frères/cass.
AVATAR : claire holt.
DC : deimos.
MESSAGES : 409
CREDITS : ©wildworld.
ARRIVÉ LE : 20/06/2015
ÂGE : vingt-quatre.
COTE COEUR : accrochée à ces émotions, ces souvenirs. l'espoir qui lui retourne les tripes. la mélancolie qui lui accable l'esprit.
SANG : mêlé.
CURSUS/ANNEE : quatrième année, cursus médicomagie (option psychiatrie).

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Jeu 23 Juil - 20:53

Aupire vous êtes toutes à moi oups
(Pourquoi j'ai pas juste fermé ma gueule au lieu de faire une boulette ? argh )

_________________
I felt like I know him though and I know his heart and I know he wouldn't do anything to hurt me. But I didn't realize that feeling so confident and feeling so great about myself... and then it just be completely shattered by one thing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : suika (romane).
AVATAR : dylan o'brien.
MESSAGES : 117
CREDITS : av/ayshi.
ARRIVÉ LE : 19/07/2015
ÂGE : vingt quatre ans.
COTE COEUR : célibataire.
SANG : pur.
CURSUS/ANNEE : sixième année, cursus scientifique en option physique.

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Jeu 23 Juil - 21:32

le pseudo, l'avatar & le pré-lien sont tous aussi parfaits les uns que les autres. dead
bienvenue par ici I love you

_________________

hello darkness my old friend

I've come to talk with you again because a vision softly creeping, left its seeds while I was sleeping. and the vision that was planted in my brain, still remains within the sound of silence. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : minie.
AVATAR : rosie tupper
MESSAGES : 10
CREDITS : .sparkle
ARRIVÉ LE : 23/07/2015
ÂGE : 21 exubérances.
COTE COEUR : le corps avide de nouveauté, et un cœur n'ayant jamais été enchaîné. la blonde charnelle est enjôleuse, volatile. d'elle ne découlait que luxure, passion immodérée d'être désirée.
SANG : il est mêlé. gamine bercée d'un monde à l'autre, d'une culture à l'autre, depuis son premier souffle.
CURSUS/ANNEE : troisième année en cursus sportif. avec pour option la psychologie du sport.

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Ven 24 Juil - 0:28

Vi Cox a écrit:
ON VA TOUS SE CALMER ET DÉPOSER NOS BAGUETTES SUR LE SOL SANS FAIRE DE BRUIT.  

mdr  mdr
Vous êtes folles les girls, mais c'est ça qui est cool oups

Vi, Merci ma belle ! J'aime tes cheveux

Ama, Meeerci I love you ça me fait vraiment plaisir aussi de te retrouver, ça commençait à faire un moment que je n'avais pas croisé ton pseudo sur un forum

Ariel, Merci beaucoup à toi bel homme

Astra, of course qu'on va les faire trembler ces murs hehe j'espère en tout cas que je serais à la hauteur de tes attentes pour ainsi te combler jusqu'au bout oups et comptes sur moi pour t'harceler, je n'ai pas encore pris le temps, mais ça ne saurait tarder yaa

Neve, Dianna, cette fille est tout bonnement sublime merci beaucoup ma belle !

Asaël, Tu sais que tu n'es pas mal non plus ? oups merci beaucoup I love you
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : biseptine
AVATAR : norgaard
MESSAGES : 188
CREDITS : valyrian steel
ARRIVÉ LE : 20/07/2015
ÂGE : 19 ans
COTE COEUR : papier bulles
SANG : sang mêlée, père sorcier qui a déserté
CURSUS/ANNEE : 1re année, cursus sportif
Age : 19

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Ven 24 Juil - 7:30

elle nous aime bien elle nous aime bieeeeen. yaa yaa yaa puppy

_________________
VI STANDS FOR VICIOUS.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : rhum antique
AVATAR : crystal reed
MESSAGES : 62
CREDITS : babylone
ARRIVÉ LE : 20/07/2015
ÂGE : vingt et un ans
COTE COEUR : ça vient à tout va et ça va à tout vient.
SANG : née-moldue
CURSUS/ANNEE : cursus sortilège en troisième année

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Ven 24 Juil - 11:02

ROSIE yaa yaa yaa yaa yaa yaa

J'aime tellement ce mannequin elle a cette chose que j'adore cute Tellement rare sur les forums en plus
J'viendrais sûrement de demander un petit lien
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : castamere (kat).
AVATAR : zoey deutch.
DC : la danseuse, la suédoise, liesel.
MESSAGES : 282
CREDITS : av @wildworld + sign @moi-même/tumblr.
ARRIVÉ LE : 20/07/2015
ÂGE : rae a vingt-et-un ans et des sourires, des rêves, des histoires pleins la tête.
COTE COEUR : elle préfère s'attarder dans les bras des inconnus plutôt que dans le coeur de quelqu'un.
SANG : couleur vermeil. goût de fer. héritage pur. une fierté pour certains, une façon de voir pour d'autres. astra n'aime pas s'attarder sur son statut sanguin, ni celui des autres. cela ne représente qu'une étiquette de plus pour la demoiselle.
CURSUS/ANNEE : étudiante en troisième année du cursus sportif, avec en option la psychologie du sport.

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Ven 24 Juil - 13:41

Pour l'instant tu me combles jusqu'au bout, le début de ta fiche est dead .
Ah ah, j'attends de voir ça alors. yaa

_________________

{☆ ☆ ☆} down on the west coast they got a sayin', "if you're not drinkin' then you're not playin'." but you've got the music, you've got the music in you, don't you?

il ne suffit que d'une soirée mal tournée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : minie.
AVATAR : rosie tupper
MESSAGES : 10
CREDITS : .sparkle
ARRIVÉ LE : 23/07/2015
ÂGE : 21 exubérances.
COTE COEUR : le corps avide de nouveauté, et un cœur n'ayant jamais été enchaîné. la blonde charnelle est enjôleuse, volatile. d'elle ne découlait que luxure, passion immodérée d'être désirée.
SANG : il est mêlé. gamine bercée d'un monde à l'autre, d'une culture à l'autre, depuis son premier souffle.
CURSUS/ANNEE : troisième année en cursus sportif. avec pour option la psychologie du sport.

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Sam 25 Juil - 14:44

Vi Cox a écrit:
elle nous aime bien elle nous aime bieeeeen. yaa yaa yaa puppy

comment ne pas vous aimer bave

Murphy, avec grand plaisir pour un lien ma belle I love you c'est vrai que Rosie a ce petit quelque chose que j'adore aussi oups

Astra, Ravie que le début t'ait plu, j'espère qu'il en sera de même pour la suite keur keur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : castamere (kat).
AVATAR : zoey deutch.
DC : la danseuse, la suédoise, liesel.
MESSAGES : 282
CREDITS : av @wildworld + sign @moi-même/tumblr.
ARRIVÉ LE : 20/07/2015
ÂGE : rae a vingt-et-un ans et des sourires, des rêves, des histoires pleins la tête.
COTE COEUR : elle préfère s'attarder dans les bras des inconnus plutôt que dans le coeur de quelqu'un.
SANG : couleur vermeil. goût de fer. héritage pur. une fierté pour certains, une façon de voir pour d'autres. astra n'aime pas s'attarder sur son statut sanguin, ni celui des autres. cela ne représente qu'une étiquette de plus pour la demoiselle.
CURSUS/ANNEE : étudiante en troisième année du cursus sportif, avec en option la psychologie du sport.

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Sam 25 Juil - 14:54

Je suis amoureuse de ta plume. Et j'aime ta Romy.
Et j'ai hâte pour la suite des événements. sadique

_________________

{☆ ☆ ☆} down on the west coast they got a sayin', "if you're not drinkin' then you're not playin'." but you've got the music, you've got the music in you, don't you?

il ne suffit que d'une soirée mal tournée:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : vieux frères/cass.
AVATAR : claire holt.
DC : deimos.
MESSAGES : 409
CREDITS : ©wildworld.
ARRIVÉ LE : 20/06/2015
ÂGE : vingt-quatre.
COTE COEUR : accrochée à ces émotions, ces souvenirs. l'espoir qui lui retourne les tripes. la mélancolie qui lui accable l'esprit.
SANG : mêlé.
CURSUS/ANNEE : quatrième année, cursus médicomagie (option psychiatrie).

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Dim 26 Juil - 9:30

Ton écriture est magnifique, comme d'habitude, et j'ai adoré ta fiche et ton perso Jenn love
C'est avec grand plaisir que je te valide

_________________
I felt like I know him though and I know his heart and I know he wouldn't do anything to hurt me. But I didn't realize that feeling so confident and feeling so great about myself... and then it just be completely shattered by one thing.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : minie.
AVATAR : rosie tupper
MESSAGES : 10
CREDITS : .sparkle
ARRIVÉ LE : 23/07/2015
ÂGE : 21 exubérances.
COTE COEUR : le corps avide de nouveauté, et un cœur n'ayant jamais été enchaîné. la blonde charnelle est enjôleuse, volatile. d'elle ne découlait que luxure, passion immodérée d'être désirée.
SANG : il est mêlé. gamine bercée d'un monde à l'autre, d'une culture à l'autre, depuis son premier souffle.
CURSUS/ANNEE : troisième année en cursus sportif. avec pour option la psychologie du sport.

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   Dim 26 Juil - 11:28

Merci beaucoup I love you

_________________

F L I G H T Y
© anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Every rose is prey of winter.   

Revenir en haut Aller en bas
 
Every rose is prey of winter.
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» muffins rose
» Les RSG du "BC LA ROSE DES VENTS"
» Cherche HE de Rose
» loukoum à la rose
» Ma palette rose et marron TKB

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BOMBARDA MAXIMA :: things we lose have a way of coming back to us in the end :: dossiers scolaires :: bienvenue à Shafiq !-