Partagez | 
 

 Et cueillir à nouveau ces visions. (rachel)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
avatar
PSEUDO : suika (romane).
AVATAR : dylan o'brien.
MESSAGES : 117
CREDITS : av/ayshi.
ARRIVÉ LE : 19/07/2015
ÂGE : vingt quatre ans.
COTE COEUR : célibataire.
SANG : pur.
CURSUS/ANNEE : sixième année, cursus scientifique en option physique.

MessageSujet: Et cueillir à nouveau ces visions. (rachel)   Jeu 23 Juil - 11:18

fawkes' family
Il faisait relativement bon pour un début d’année. Asaël entamait sa sixième et dernière année à Shafiq. Et il essayait de ne pas trop penser à ce début de fin. Se dire que l’année qui allait suivre signifierait le mot adulte, ça le rendait tout chose. Alors il n’y pensait pas. Et il s’acharnait encore plus dans son étude des manuels de l’université. Parce que oui, il avait la drôle d’ambition de parvenir à lire au moins une fois l’entièreté des bouquins de cette école. Et après six ans, soixante mois, et un nombre incalculable de jours, il n’avait même pas lu la moitié, si ses calculs étaient exacts. En somme, c’était presque peine perdue pour lui. Se retournant encore et encore dans son lit, Asaël poussa un profond soupire. Il avait encore une fois sauté le repas du soir. Pas qu’il faisait attention à sa ligne ou toute connerie du genre. Le jeune Fawkes était bien dans sa peau et n’avait rien à envier à Victor Krum. Non, il trouvait ça juste tellement surfait de passer trente minutes assis à une table à discuter et s’empiffrer d’aliments en tout genre, qu’il préférait les passer à lire. Ou marcher. Ou qu’importe mais qui lui serve à quelque chose. Et puis surtout, il essayait d’amadouer la jeune prof Sinclair. Douée en potion, il se disait que chez elle, ça devait être l’endroit où il parviendrait à trouver ce qu’il cherchait depuis maintenant plus d’un an. Et puis, c’était une bonne excuse. Parce que cette prof, par tous les sortilèges, ce qu’elle était au goût d’Asaël. Finalement, son estomac prit le dessus, et après avoir rapidement enfilé un pull à laine, datant encore de l’époque où sa grand-mère leur tricotait des vêtements pareils, à lui et Rachel et un jogging aussi vieux que large, le jeune homme claqua doucement la porte de sa chambre. Essayant de ne pas réveiller celui qui lui servait de colocataire. Et il se mit en marche vers les cuisines. Son ventre gargouillant de plus en plus fort. Il avait faim. Et la faction des Diamants étaient relativement éloigné de ses foutues cuisines.

Quelques dizaines de minutes plus tard, il était de retour. Des mini gâteaux au chocolat débordant de ses mains. Heureux, qu’il était Asaël. Mais alors qu’il était à quelques mètres à peine de la porte de sa chambre, une tornade sauvage apparu, apparaissant sans prévenir d’une pièce, couloir, ou peu importe, il n’eut pas le temps de comprendre ce qu’il lui arrivait. Et ce qui devait arriver, arriva. Asaël se prit en pleine face la chose qu’il présuma une jeune demoiselle. Aussi rapide qu’un cognard. Asaël eut juste le temps de s’appuyer contre le mur pour éviter de se retrouver les quatre fesses à l’air. Son repas par contre, étalé sur le sol. « Merde ». Secouant la tête de dépit, il releva les yeux vers celle qu’il avait percuté, espérant qu’elle ne s’était pas fait trop mal non plus.
(c) AMIANTE

_________________

hello darkness my old friend

I've come to talk with you again because a vision softly creeping, left its seeds while I was sleeping. and the vision that was planted in my brain, still remains within the sound of silence. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : delymoon
AVATAR : danielle campbell
MESSAGES : 35
CREDITS : © endlesslove ; fassylover
ARRIVÉ LE : 21/07/2015
ÂGE : vingt-quatre ans
COTE COEUR : célibataire
SANG : sang pur
CURSUS/ANNEE : 5ème année, cursus de droit, option histoire de la magie

MessageSujet: Re: Et cueillir à nouveau ces visions. (rachel)   Jeu 23 Juil - 11:33

ET CUEILLIR À NOUVEAU CES VISIONS
RACHEL δ ASAËL

Adossée à la fenêtre de sa chambre étudiante, Rachel regardait la lune pleine prendre place dans le ciel. C’était le moment du mois qu’elle détestait le plus car elle savait pertinemment ce qu’il s’signifiait : sa transformation en loup-garou. Elle poussa un soupire qui en disait long sur son ressenti. Il était temps pour aller de quitter sa chambre pour aller courir dans le parc. Personne ne devait savoir pour elle, c’était un secret inavouable, un secret dont elle avait particulièrement honte. Elle se voyait comme un monstre, elle ne voulait pas que les autres la considèrent comme tel. Durant son année sabbatique, du moins c’est comme cela qu’elle la voyait, elle avait découvert la potion tue-loup. Prise une semaine avant la pleine lune, elle lui permettait de rester lucide durant sa transformation et de ne pas faire de mal aux autres. Elle ferma délicatement la porte de sa chambre en espérant ne croiser personne dans les couloirs et pris la direction du grand parc.

Rachel sentait déjà les effets de la lune sur elle, comme si elle était impuissante face à quelque chose de plus grand, de plus puissant que sa petite personne. Une fois à l’abris des regards, elle leva les yeux vers le ciel et patienta. Ce n’était plus qu’une question de temps avant que la transformation ne débute. Elle prit soin de retirer ses vêtements et de les mettre dans un coin histoire de ne pas se retrouver nue pour retourner dans sa chambre. Soudain, elle sentit des canines pousser ainsi que des griffes. Voilà, c’était le début. La douleur la submergea comme à chaque transformation, c’était toujours la même intensité, impossible de s’y habituer. Quelques instants plus tard, elle était un loup-garou, un monstre dangereux, le même monstre qui avait failli la tuer elle et son frère un an plus tôt. Rachel se mit à courir, il fallait bien qu’elle passe le temps et c’était une chose qu’elle appréciait au final. Après une petite course, elle s’arrêta et regarda la lune, un hurlement sortit du fond de sa gorge et, quelques minutes plus tard, elle était redevenue la Rachel que tout le monde connaît, ou du moins connaissait. Elle regarda de chaque côté pour vérifier qu’elle était bien seule et partit chercher ses vêtements. En effet, elle aurait eu du mal à expliquer sa nudité à qui que ce soit, c’était fort embarrassant. Elle passa une main dans ses longs cheveux bruns pour les discipliner, elle voulait avoir l’air normal. Le problème c’est qu’elle ne l’était pas, elle ne le serait plus jamais.

Arrivée à la faction des Diamants, Rachel se dépêcha de gravir les escaliers pour rejoindre sa chambre et faire comme si de rien était. Elle ne voulait pas spécialement que les gens remarquent qu’elle se faufilait dehors à chaque pleine lune, cela aurait pu paraître suspect et elle ne souhaitait en aucun cas que son petit – pas si petit que ça – secret soit révélé. Elle hâta au détour d’un couloir, elle courait presque pour rejoindre son étage quand elle percuta quelqu’un qu’elle n’avait pas vu arriver dans son champ de vision. Le rouge lui monta aux joues, c’est fou ce qu’elle pouvait être maladroite, mais surtout elle avait honte de se faire pincer dans un couloir à une heure pareille. « Je suis vraiment, vraiment désolée je n’avais pas vu que… » La fin de sa phrase resta en suspend quand elle réalisa qui se tenait en face d’elle. Son teint devint aussi pâle que la lune et elle sentit toutes ses forces l’abandonner. « Asaël. » Il se tenait là, devant elle, son frère jumeau, celui qu’elle avait abandonné du jour au lendemain sans lui donner la moindre nouvelle pendant toute une année. Ses yeux se remplirent de larmes, elle n’osait même pas s’avancer pour le prendre dans ses bras tellement elle avait peur de sa réaction. « Je…tu…comment ça va depuis le temps ? » Quelle idiote, elle n’avait pas vu son frère pendant des mois et c’était la première chose qu’elle trouvait à lui dire ? Ridicule.

✻✻✻
CODES © LITTLE WOLF.

_________________
+ THE HEART WANTS WHAT IT WANTS.
Mais au bout d'un moment je ne faisais plus rien parce que je ne voulais pas qu'il change d'avis sur moi. Et le problème c'est que j'étais pas franche avec lui. Dans ce cas, pourquoi je devrais me soucier de savoir s'il m'aimait ou pas, alors qu'en fait, il ne me connaissait même pas ? Et j'ai décidé que ça se passerait plus jamais comme ça, avec personne. J'ai décidé d'être la personne que je suis vraiment. ©️endlesslove.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatar
PSEUDO : suika (romane).
AVATAR : dylan o'brien.
MESSAGES : 117
CREDITS : av/ayshi.
ARRIVÉ LE : 19/07/2015
ÂGE : vingt quatre ans.
COTE COEUR : célibataire.
SANG : pur.
CURSUS/ANNEE : sixième année, cursus scientifique en option physique.

MessageSujet: Re: Et cueillir à nouveau ces visions. (rachel)   Mar 28 Juil - 14:55

fawkes' family
Il hésitait entre se pencher pour ramasser ses précieuses pâtisseries – on ne rigole pas avec la nourriture chez lui – ou faire le gentleman qui aide les jeunes femmes en détresse. Si en détresse on pouvait dire qu’elle était. Mais alors qu’il plongeait son regard dans les yeux de celle qui lui faisait face, il faillit perdre pied. Les bruits de l’université se tarirent, son souffle se fit distant, son cœur rata un battement, puis deux avant de reprendre péniblement son ascension vers la vie. Asaël du s’y reprendre à plusieurs fois avant de parvenir à faire sortir un son de sa gorge. Il devait rêver. Ou alors, il s’était cogné la tête trop fort, et maintenant, il était mort, dans un monde parallèle ou tout s’écrasait péniblement dans son cerveau. Elle était face à lui. Elle, son tout, sa vie, ses joies et ses peines, elle qu’il pensait morte depuis un an. Elle pour qu’il tentait vainement de revivre. Et non. Tout s’écroulait. Elle était là, en chair et en os, devant lui. Ses grands yeux clairs ouverts. « Rachel. » Ce ne fut qu’un murmure, un souffle, un arrêt cardiaque. Il ne savait pas si il lui en voulait, si il était heureux. Il était pétrifié. Et tout ça, se passait en un dixième de seconde à l’intérieur de lui. Tout ce qu’il parvint à faire, ce fut de s’approcher d’elle, enrouler ses bras autour de son corps si frêle et pourtant si muscler. Il ne se rappelait pas qu’elle avait des muscles la gamine. Petits, il lui ouvrait tous ses pots. Aujourd’hui, elle semblait être devenue une femme. « Je t’ai crue… Je… » Il s’arrêta. Se reculant comme si elle n’avait été qu’une énorme flamme trop chaude pour lui. Perturbé. Voilà ce qu’il était. Perturbé qu’elle réapparaisse dans sa vie à un moment où il s’y attendait le moins. « Qu’est-ce que tu fous là ? » Il ne voulait pas être désagréable. Il ne savait juste pas comment réagir. Comment faire. Quoi dire. Comment agir. Il aurait voulu à nouveau la prendre dans ses bras, mais c’était déplacé. Déplacé après autant de temps sans nouvelles. Et surtout, sa culpabilité remontait puissance mille dans tout son corps.
(c) AMIANTE


Spoiler:
 

_________________

hello darkness my old friend

I've come to talk with you again because a vision softly creeping, left its seeds while I was sleeping. and the vision that was planted in my brain, still remains within the sound of silence. © signature by anaëlle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé

MessageSujet: Re: Et cueillir à nouveau ces visions. (rachel)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Et cueillir à nouveau ces visions. (rachel)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» un nouveau site t'entraide
» NOUVEAU DISPATCHING
» Après le Godetia, y-aura-t-il un nouveau BSL ???
» Ouverture du nouveau port de Zeebrugge en juillet 1985
» Le nouveau livre de François Bayrou

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
BOMBARDA MAXIMA :: l'académie shafiq :: factions :: diamant :: Chambres-